ORION ET LES PLÉIADES

Orion et Pléiades  Couchers et levers héliaques

  Le 29 septembre 2017, le matin :

Le matin en automne :

A la cour d'Œnopion qui régnait sur Chios, un chasseur, Orion, tomba amoureux de Mérope, la fille du roi. Œnopion voulait se débarrasser de ce prétendant encombrant. Il décida donc de promettre la main de sa fille à Orion, à condition que celui-ci débarrassât Chios de tous les fauves qui s'attaquaient aux hommes et aux troupeaux. Le roi était persuadé qu'il n'y parviendrait pas, mais Orion, excellent chasseur, n'eut aucun mal à remplir ladite condition. Lorsqu'il revint demander la main de Mérope, Œnopion renia sa promesse, l'amoureux se fâcha et saccagea le palais. Mérope s'enfuit et disparu. On raconte que bien avant la Grèce classique on percevait cette étoile dans les Pléiades et qu'elle disparu, d'où la légende de Mérope

Orion plus tard rencontra Artémis et avaient l'habitude de chasser ensemble avec leurs chiens Sirius et Procyon. Un jour, Orion, qui était amoureux de la déesse, essaya de l'embrasser. Artémis, indignée, fit apparaître un scorpion et lui ordonna de piquer le géant. En le voyant mourir, Artémis, émue, transforma Orion en constellation, réserva le même sort au scorpion qui l'avait fidèlement servie et aux aussi aux deux chiens

Les Pléiades étaient sept sœurs : Maïa, Alcyone, Astérope, Céléno, Taygète, Électre et Mérope. Elles étaient les enfants d'Atlas (un Titan à qui Zeus avait imposé de porter le monde sur ses épaules) et de Pleione, la divinité protectrice des marins.

Pourchassées par le chasseur Orion, tombé sous leur charme, les Pléiades et leur mère furent délivrées de ses avances incessantes par Zeus, qui les changea en colombes avant leur faire prendre leur envol. Le roi des dieux aurait d'ailleurs donné naissance à plusieurs enfants en s'unissant à trois des sept sœurs.

Mérope est la dernière étoile de la constellation à avoir été repérée par les astronomes, son faible éclat la rendant invisible à l'œil nu. Surnommée pour cette raison la « Pléiade perdue »,

Le nom « Bételgeuse » Le terme fait référence à un personnage féminin, et dérive probablement d'une racine qui signifie « au milieu ». Il aurait pu désigner dans l'Arabie ancienne une constellation qui recouvrait les étoiles de l'actuelle Orion, et faire référence à la position centrale de celle-ci sur la voûte céleste

Sirius, vient du grec via le latin Sirius, signifiant « ardent ». C'était le nom du chien que possédait Orion éponyme de la constellation Orion, qui se situe à proximité immédiate de Sirius, qui lui-même fait partie du Grand Chien. Orion et le Grand Chien furent placés dans le ciel à la suite du décès tragique d'Orion, au sujet duquel plusieurs versions existent, notamment celle d'un deuxième chien nommé Procyon. Il s'agit d'un nom traditionnel qui vient du grec ancien (prokýōn), ce qui signifie « avant le chien », Procyon précédant Sirius (l'étoile du Chien) lors de son déplacement sur la voûte céleste. Ces deux « étoiles des chiens » sont mentionnées dans la plupart des mythologies anciennes.

Le lever héliaque d'une étoile est la date à laquelle elle apparaît tout juste avant le lever du Soleil.

Le coucher héliaque est la date à laquelle elle est encore visible juste après le coucher du Soleil

Le lever héliaque de Sirius en Egypte ancienne annonçait la crue du Nil :

C'était à peu près le 13 juillet en -1000 à Louxor. Les crues actuelles :

En Grèce classique le lever héliaque des Pléiades annonce les récoltes, environ le 9 mai en Grèce :

Actuellement chez nous c'est le 3 juin à cause de la précession des équinoxes (décalage de la position du Soleil par rapport aux étoiles) ; voir par exemple : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9cession_des_%C3%A9quinoxes

Le coucher Héliaque des Pléiades en Grèce classique annonce la fin de la navigation vers le 29 octobre:

Chez nous c'est vers le 5 décembre :