GALILÉE ET VÉNUS

Dans

https://www.atramenta.net/lire/les-croissants-de-venus/61045

Roger Lamouline met l'observation des phases de Vénus par Galilée en partie en doute.

Phases et dessin de Galilée :

"Il faut savoir que lorsque la planète est la plus éloignée, elle fait juste 10 secondes d'arc. Bien entendu, elle est presque noyée dans l'éclat du soleil. De plus, elle ne peut évidemment jamais apparaître parfaitement ronde comme dessinée par le graveur de Galilée. Lorsque la planète est la plus proche de nous, le croissant effilé fait de l'ordre de 60 secondes d'arc, ce qui est compatible"

Illustrons cela:

On peut effectivement considérer que la limite de séparation avec sa lunette est de 10'', c'est vraiment un minimum. Par exemple on observant Jupiter le 12 janvier :

il n'a pas pu distinguer Io et Callisto séparés de 30''

Mais bien le 13 entre Io et Ganymède.

Voyons les diamètres de Vénus, avec Stellarium, même échelle.

De Juillet 1610 à Octobre 1611 il a pu observer Venus passant devant le Soleil, le soir puis le matin :

Si on compare avec les cratères de la Lune et un grossiment d'un petite lunette de Galilée:

Un croissant correspond à un assez gros cratère

Mais Venus pleine c'est vraiment petit :

La question reste ouverte